Retour au numéro
Vue 63 fois
juin 2022

OUI, NOUS POUVONS

“Oui, nous pouvons la justice et l’égalité. Oui, nous pouvons les chances et la prospérité.

Oui, nous pouvons guérir cette nation. Oui, nous pouvons réparer ce monde. Oui, nous pouvons.”1
Oui, nous pouvons. Ces trois mots ont marqué la campagne présidentielle de Barack Obama en 2008, avec cette idée que, dans un monde où les contraires s’opposent avec violence et conduisent à l’aveuglement et à l’immobilité, faire bouger des lignes et construire ensemble sont possibles.


Qui en doute ? Tous les jours des entreprises prennent des risques et imaginent des solutions. Tous les jours des avocats se battent pour la défense des droits. Tous les jours des équipes médicales sauvent des vies. Tous les jours des jeunes s’activent avec leurs formateurs pour décrocher leurs diplômes. Tous les jours des citoyens s’investissent dans des associations. Tous les jours des sportifs s’entraînent sans relâche pour remporter leur prochaine grande compétition. Et ce ne sont là que quelques combats.

Alors, comment expliquer que des essentiels échappent à notre intelligence ?
Le réchauffement climatique est une certitude avec, pour les trajectoires les plus pessimistes, des conséquences potentiellement désastreuses : zones de la planète où la vie humaine serait difficilement tenable, migrations massives de populations, guerres pour des ressources en pénurie (eau, énergie, alimentation…), tensions sociales exacerbées.
Et pourtant, au-delà de la prise de conscience, les réactions tardent à se hisser à la hauteur de l’enjeu.
La catastrophe climatique est-elle encore trop loin de nous pour être perçue comme possible ?

En 2020, Alexeï Navalny est empoisonné. Soigné en Allemagne et rétabli, il est emprisonné dès son retour en Russie. Début 2022, l’amoncellement de dizaines de milliers de troupes et d’armements russes à la frontière de l’Ukraine est présenté comme un simple exercice militaire par Vladimir Poutine.
Des faits éloquents d’une dérive autocratique et de la préparation d’une guerre, deux choses restées pour nous largement impensables.
Vladimir Poutine était-il trop loin de nous pour être considéré comme une menace ?

Nous savons que la distance ne nous protège pas des faits. Tout juste nous laisse-t-elle l’illusion qu’il demeure une probabilité pour que ces faits ne nous impactent pas.
Et peut-être est-ce avec certains de nos schémas de pensée que nous pouvons mettre de la distance. Pour marquer une pause dans le trop-plein d’immédiat que mobilise notre quotidien. Et pour essayer d’y introduire un peu plus d’essentiel.

En questionnant l’essentiel se dessinent les grandes lignes de projets communs pour demain, donnant de l’évidence à certains choix, relativisant les contraires et focalisant les énergies.
Numéro après numéro, en toute humilité et toutes proportions gardées, nous essayons de faire en sorte que la Revue permette cet aller-retour entre la richesse de vos activités du quotidien et votre intérêt pour des sujets de fond.


Bonne lecture !


1. Extrait du discours de campagne de Barack Obama dans le New Hampshire, 10 janvier 2008


DIDIER PERRIN (P85), Rédacteur en Chef

Auteur

Accélérer votre business dans les services, tout simplement!

C'est là qu'est ma valeur ajoutée : partir du client, faire simple là où c’est compliqué, privilégier des gains rapides, et trouver le mix gagnant entre les 3 ingrédients clefs du service que sont l'entreprenariat des équipes, une offre clients sur mesure et la souplesse des process.

Avec une expérience pour 5 grands groupes Vallourec, Saint-Gobain, Schindler, Suez et Veolia, mon savoir-faire est dans le management, la transformation et le développement d'activités de services pour l'industrie, le bâtiment et l'environnement.

Et coureur de marathon, je sais allier résilience, engagement et objectif tenu!

Alors, franchissons la ligne d'arrivée ensemble!

Pour en savoir plus : consultez mon profil LinkedIn et retrouvez-moi sur mon blog professionnel lessenceduservice.fr. Voir les 13 autres publications de l'auteur

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.