Retour au numéro
Vue 104 fois
janvier 2017

Embarquement immédiat !

Plus de 600 000 passagers en 2016 contre moins de la moitié huit ans plus tôt... l’essor du tourisme de croisiè­re en France impressionne et ce n’est qu’un début !

Rattrapage

En 2016, près de 1% des Français ont fait une croisière. C’est deux fois moins que les Italiens, trois fois moins que les Anglais et... huit fois moins que les Américains ! Plusieurs facteurs expliquent ce « retard » français. Certains éléments sont structurels (géographie du pays, faiblesse relative des voyages organisés dans le mix-vacances des Français, etc.) mais d’autres sont en train d’évoluer très favorablement.

Premier frein : les Français ont une image déformée de la croisière, pensant qu’elle est réservée aux seniors (ou aux personnes très riches). C’est évidemment faux. L’âge moyen du croisiériste en France est inférieure à 45 ans et les familles apprécient de plus en plus ce type de vacances.

Un autre élément qui freine la croissance en France est le manque d’ accueil des croisiéristes par les ports français. Mais les choses bougent. En témoigne les efforts menés par « le club de la croisière de Marseille », une émanation de la chambre de commerce de Marseille et du port de commerce qui a entrepris de nombreuses actions afin d’attirer les arma­teurs à Marseille. Réussite incontestable puisque Marseille a accueilli plus de 1,6 million de croisiéristes en 2016, soit deux fois plus qu’en 2011. Jean-François Suhas, Président du Club de la Croisière Marseille Provence, nous raconte cette épopée dans un article p. 41.

Un marché prometteur

Aujourd’hui, tout concourt à faire de la croisière, le mode pré­féré de vacances des Français. Les armateurs rivalisent d’audace et d’imagination pour offrir des croisières qui répon­dent aux attentes des vacanciers. Dans le segment « grand public », les deux principaux acteurs en France sont Costa Croisières et MSC. Costa est la filiale d’une multinationale américaine (Carnival) présente sur toutes les mers. MSC Croisières est filiale du géant du fret international MSC (460 porte containers). Son directeur pour la France, Patrick J. Pourbaix, retrace l’historique de la compagnie et évoque ses perspectives dans un article p. 42. Les derniers navires de Costa et MSC sont de véritables « clubs de vacances » flottant. À bord, on retrouve quantités d’activités dignes des parcs d’attraction les plus avant-gardistes : simulateur de chute libre, patinoire, bar géant tenu par des robots, etc.

Sur le créneau « haut de gamme », l’innovation est aussi de mise. Ponant, désormais filiale du groupe Pinault, leader fran­çais des croisières de luxe, est en train de construire quatre nouveaux navires d’exploration dédiés aux navigations dans des lieux extrêmes comme le grand Nord ou l’antarctique. Son directeur, Jean-Emmanuel Sauvée, interviewé par Philippe Thaure (N57) présente la compagnie dans un article p. 44.

Tandis que le marché continue de progresser, des tour opé­rateurs innovants proposent aussi des croisières différentes. C’est le cas de « Croisières d’exception » que j’ai créé en 2012 et qui conçoit des croisières culturelles dans le monde entier. La croisière devient véritablement un « voyage intelligent » (www.croisieres-exception.fr)

Une industrie qui crée de l’emploi

Un dossier sur les croisières ne peut bien entendu ignorer la dimension industrielle de ce secteur d’activité. Les chantiers STX de Saint Nazaire qui viennent d’être cédés à la société ita­lienne Fincantieri, sont à la pointe dans ce domaine avec, à leur actif, la construction des tout derniers fleurons des armateurs Royal Carribean et MSC Croisières : le Harmony of the seas, sorti des chantiers en mai 2016 et le Meraveglia attendu pour juin 2017.

Philippe Thaure a interviewé Hugues du Plessis d’Argentré qui est le délégué général du GICAN, (Groupement des Industries de Construction et Activités Navales). Cet entre­tien, passionnant, est à retrouver p. 46.

Je vous souhaite une belle navigation dans ce dossier « Croisières ». ■

Auteur

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.