Actualités

Partager sur :
25 juin 2020
Focus de carrière

Intermines
Une DRH nous livre ses impressions à l'issue du webinar " Les 7 facteurs clés pour réussir vos entretiens de recrutement" le 2 avril 2020

Vue 43 fois

"En 1 heure de webinar, Claude Destais(Sciences Po / HEC), Coach en transition professionnelle - Auteure de "S'entraîner à l'entretien de recrutement... même à la dernière minute", synthétise son intervention  de manière structurée, pédagogique en émaillant celle-ci d’ exemples précis parfois amusants.

 

L’objectif, bien sûr, est de faire la différence lors du recrutement 

 

Le processus de recrutement commence avant l’entretien. Il nécessite de la préparation et des entraînements.

1. Se connaître et connaitre sa cible

- ce que vous recherchez et quelles sont vos motivations…vos moteurs « ce qui fait que vous vous levez le matin » ; Pour parler de soi, Claude d’Estais utilise la formule « connaitre votre portefeuille de savoir-être, de savoir-faire. »

 - au-delà des con

naissances relatives à l’entreprise (données économiques, stratégie…) Claude rappelle qu’il ne faut pas hésiter à aller voir le profil de votre recruteur sur les réseaux sociaux.
En général, le recruteur ressent et apprécie cette démarche. (Note de Isabelle Dezaniaux)

2.    Créer l’interactivité en trouvant le bon équilibre entre émetteur et récepteur.

Le recruteur vous demandera très certainement de commencer par vous présenter. Il est nécessaire d’avoir préparé votre pitch (2 minutes pas plus) pour créer et maintenir l’interactivité dès le début de l’entretien. Claude d’Estais nous recommande de ne pas trop parler, d’accepter les silences pour éviter des imprécisions, une déstructuration de votre discours voire des décentrages brutaux, pouvant entraîner une contradiction dans le discours. Le conseil pratique de la coach: n’oubliez pas de sourire.

 3. Détecter les attentes de son interlocuteur

Dès que votre recruteur reprend la main, il vous fournit des informations qu’il faudra retenir, noter et qui pourront vous servir ultérieurement. Le principe de l’écoute active (notamment lors des phases de début et de fin d’entretien) est essentiel.
Si votre recruteur vous demande une précision, répondez d’abord à sa demande avant d’aller sur une autre idée ultérieurement.

 4. Muscler son discours : « Compact = Impact »

Cette formule de 3 mots, Claude d’Estais l’a déclinée en rappelant la nécessité de structurer votre discours en ne développant pas plus de 3 idées à la fois.

5. Assumer et valoriser ses différences

Chacun de vous est unique et c’est sans doute cela que recherche votre interlocuteur. Il ne faut pas masquer vos différences mais au contraire les assumer, les valoriser. A vouloir les masquer, elles réapparaîtront.  

 6. Faire parler sa personnalité

N’hésitez pas à employer des termes évoquant les émotions « j’ai aimé », « j’ai envie ».
Par exemple, « ce que j’ai aimé le plus dans cette expérience c’est d’avoir fait appel à ma créativité ».
Pour les axes de progrès ou vos défauts, Claude d’Estais propose une formulation du type « dans certaines circonstances, je peux avoir tendance à ne pas être suffisamment …. »

 7.  Limiter l’imprévu pour mieux improviser

L’entrainement avant est essentiel et les "debriefs" d’entretiens font partie de l’entrainement.
A ce titre, retenez la formule de Claude d’Estais : « Pensez aux forces du GIGN qui s’entraînent tout le temps pour improviser lors de leurs interventions ».

 

Isabelle Dezaniaux, DRH



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.