Actualités

Intermines
Carrières * Reconversion professionnelle ouverte à tous, même aux dirigeants d'entreprises !

16 janvier 2023 Médiathèque Carrières
Vue 346 fois

Nous voilà en 2023 et nous pouvons constater que le monde du travail et des entreprises devient de plus en plus complexe, mouvant, imprévisible. Conséquences ? Il amène des doutes personnels, réajuste les priorités et les valeurs, oblige à s’adapter pour soi, pour son entourage et pour ses collaborateurs, et bouscule ainsi le quotidien. Alors, quelles solutions avons-nous pour sortir de cette bulle et pour rebondir ? Une réponse : la #reconversion. C’est ce qu’un tiers des cadres en recherche de sens sont tentés de faire d’après une récente enquête du journal Les Echos.

 

Pourquoi se reconvertir ?

Le but est commun à tous les candidats à la reconversion : trouver l’épanouissement personnel.

Il n’existe pas qu’un contexte qui puisse vous conduire à songer à la reconversion. Il en existe une multitude, qui coexistent souvent. Certains sont endogènes : ils viennent de vous, c’est-à-dire de vos besoins, de vos envies, de vos inspirations, de vos rêves. Ils sont intentionnels. D’autres sont exogènes : ils vous sont imposés par des tiers ou par une situation nouvelle à laquelle vous êtes confronté. Ils sont subis.

Certains contextes sont possibles mais fragiles. Vous manquez de temps pour vous ou votre entourage. Vous vous ennuyez dans votre travail, ce que certains appellent le #boreout. Vous ne trouvez plus assez de sens à votre vie professionnelle, ce qui vous amène au #brownout ou au #quietquitting. Vous êtes « sous l’eau » au lieu de vous sentir dans votre métier « comme un poisson dans l’eau », et c’est le #burnout. Vous voulez changer d’environnement, vous ressentez de plus en plus le blues du dimanche soir, etc…

D’autres contextes sont plus solides pour construire votre projet de reconversion. Leur énergie n’est pas seulement née d’une insatisfaction, elle est plus puissante, plus vaste, plus profonde. Par exemple : un appel intérieur, parfois depuis plusieurs années, vers un autre #métier ; une meilleure rémunération pour récompenser vos efforts et satisfaire vos besoins matériels, notamment dans notre contexte inflationniste ; l’impératif de vous adapter à une nouvelle vie personnelle, par exemple suite à la mutation du (de la) conjoint(e) ou à une forte contrainte de santé.

Pour un dirigeant d’entreprise, la reconversion de toute sa société peut être motivée par l’opportunité de se réorienter vers un secteur qui offre de meilleures perspectives de développement ou de stabilité. Il s’agit alors de diversifier les activités de l'entreprise, de se réorienter vers de nouveaux marchés ou de nouveaux produits et services. D’une certaine façon, le changement de métier est alors personnel et collectif, pour tous ses collaborateurs.

 

Comment faire pour réussir sa reconversion ?

La reconversion est un processus complexe, risqué, long et à forts enjeux. Le projet nécessite donc une réflexion approfondie, une préparation solide et une planification soigneuse. Les facteurs clés de succès sont nombreux. Certains sont essentiels.

 Comme pour tout individu qui entame un tel projet, un dirigeant doit avoir une vision claire de la nouvelle destination, mais aussi une vision puissante, porteuse de sens et génératrice d’énergies. « Il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. » (Sénèque). Puis il devra savoir communiquer cette vision par un pitch différenciant et galvanisant. 

La volonté est une chose. La ténacité est son complément indispensable. Et avec elle d’autres qualités comme le #courage, l’#audace , l’optimisme, la résilience. Coluche, rarement cité dans le monde du travail, disait ainsi : « La vie mettra des pierres sur ta route, à toi de décider si tu en fais un mur ou un pont. »

Enfin, il s’agit surtout de bien s’entourer pour réussir sa reconversion. Pas d’équipage, pas de projet. Comme le disait l’Amiral Mc Raven dans son discours sur l’apprentissage de la vie et la façon de changer le monde : « Votre succès dépend des autres ». Ceci est autant valable pour un individu que pour un dirigeant : le premier aura besoin de son entourage proche et de ses #réseaux, le second devra surtout compter sur ses #salariés.

 

 

Richard Lacroix 
Executive Search Partner - Chasse de têtes et conseil RH 




Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.