Actualités

Partager sur :
18 octobre 2021
Focus de carrière

Intermines
Qui sont les Business Angels ? Pour une fin de carrière active ou un engagement patrimonial ?

Vue 635 fois

Philippe Pernot (N71) témoigne : " Nos études et notre parcours nous ont orienté vers le développement des entreprises et l’innovation technologique. Nous nous y consacrons souvent avec passion dans notre vie professionnelle.

Mais que l’on soit en activité ou retraité il existe une manière d’être plongé dans le développement de jeunes entreprises au travers de l’innovation. C’est comme ça que je suis devenu Business Angels".

Qu’est-ce qu’un Business Angel

Le rôle d'un Business Angel auprès d'une start-up commence par un investissement en phase d'amorçage, et continue sur plusieurs années, jusqu'à ce que l'entreprise atteigne une phase de maturité.

Les Business Angels investissent lors d'une phase critique pour l'entreprise, qui est encore fragile. Ils prennent certes un risque financier en apportant leurs propres fonds, mais vont jouer un rôle fondamental dans la consolidation de la start-up. A la sortie, certaines des start-up dans lesquelles des Business Angels ont investi peuvent offrir une plus-value significative, mais cela reste un investissement à haut risque, pour lequel il convient d'être très sélectif dans le choix des projets, et de diversifier son portefeuille. Un bon pacte d’actionnaires est indispensable, et la sortie se prépare, en particulier en établissant une relation de confiance avec l'entrepreneur.

Les phases du besoin financier des entreprises

 

Les associations de Business Angels

Sauf si l’on a des moyens financiers très importants il est difficile d’être Business Angel seul. L’investissement moyen individuel se situe entre 10 et 20 000 Euros. Pour apporter des montants de 100 à 500 000 Euros à une entreprise il faut se regrouper. D’autre part l’investissement ne se fait pas à l’aveuglette : il faut sélectionner les bons dossiers, les étudier et mettre en place les règles de la participation comme le pacte d’actionnaire. L’investissement se fait au moyen de réseaux de Business Angels. Il existe de nombreux types d’associations de BA dont la plupart sont regroupées dans France Angels :

- des réseaux régionaux qui sont proches du tissu local

- des réseaux thématiques par ex. Angel Santé

- des réseaux généralistes qui peuvent investir dans différentes branches et sur l’ensemble du territoire voire en Europe

Intermines est partenaire des Business Angels des Grandes Ecoles (Badge), le plus important réseau de France Angels. Il compte près de 300 membres qui investissent entre 3 et 5 M€ chaque année dans une vingtaine de projets.

Devenir Business Angels chez Badge c’est :

  • Pouvoir participer à toute les phases de suivi d’un projet
    • Le sourcing : chercher les bons projets dans les incubateurs, les universités….
    • La sélection des bons projets parmi ceux retenus
    • L’instruction d’un projet (en général à 2) qui permet de proposer l’investissement à l’ensemble des membres de Badge
    • Puis l’accompagnement au sein du Comité Stratégique ou Conseil d’Administration de la start-up qui permet d’y apporter nos compétences
  • Avoir accès à des formations sur les rôles du BA : instruction, pacte d’actionnaire…
  • Pouvoir investir dans des projets bien étudiés avec un minimum de garanties sur la protection de l’actionnaire, même si l’investissement dans les startups reste un investissement à risque

 

 

Philippe Pernot (N71)

CEO  de Systronic, entreprise sous-traitante de l'industrie aéronautique et de défense
Patron de PME après avoir été à la Direction d'un grand groupe dans le secteur du pétrole et de la chimie (Arkema et Atofina), Philippe connait particulièrement bien les mécanismes de la reprise d'entreprise. 

Philippe est aussi conseiller carrières à Intermines. 

 

 

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.