Actualité

Vue 759 fois
20 septembre 2018

Intermines
Management: la solution d'Isaac Getz pour mobiliser les talents

Isaac a partagé de manière vivante, ses recherches - et découvertes - sur la question : Qu’est-ce qui fait qu’une entreprise est performante pendant longtemps ?
1% des entreprises performantes le restent pendant plus de 40 ans.

  • Y a- t-il des parcours, des comportements qui permettent de réussir ?
  • Y a- t-il des modèles, des invariants pour le succès, y-a-t-il des recettes ?

 

Isaac répond non : il n’y a pas de modèle d’organisation garantissant le succès pérenne.

En revanche, Isaac nous expose le résultat de ses travaux, illustrée par des anecdotes, végétales et animales, et des chiffres, des sondages…

 

Isaac a remarqué que dans toutes les entreprises performantes (longtemps) les employés sourient. Pas très sérieux tout ça…

 

Combien d’employés se lèvent le matin en se disant : « quel plaisir d’aller travailler ! » ? Seulement 6% des interrogés selon un sondage Gallup 2018. Isaac illustre ça par une poule qui pond des œufs d’or : il n’y en a pas beaucoup ! Et les autres ?

69% font le minimum syndical (encore une métaphore animale d’Isaac : le « cheval fatigué » qui se montre trop fatigué pour faire autre chose que le strict minimum) ou encore sont activement désengagés (25%) ou utilisent leur temps à faire autre chose.

 

Une réponse classique est qu’il faut motiver les collaborateurs.
La non moins classique approche Carotte & Bâton. Mais on sait que cela ne marche pas longtemps, voire pas du tout.

 

Isaac a LA Solution : arrêter de chercher à motiver, en prenant comme nouveau paradigme celui du jardinage : donner aux plantes ce qu’il leur faut, elles pousseront bien, et toutes seules.

L’art du jardinier (comprendre : le manager) est de connaitre les conditions de développement des plantes (comprendre : les collaborateurs).

 

L’entreprise libérée c’est ça : donner aux collaborateurs de l’entreprise ce dont ils ont besoin.

 

Ce qui se rapproche de concepts philosophiques asiatiques : le non-agir, le lâcher-prise, qui permettent le plaisir et la performance. C’est totalement à l’opposé des approches travail = souffrance.

 

Ce n’est pas un modèle, mais une philosophie.

 

Autre apport lourd de conséquences : il n’y a pas de méthode, mais un chemin à co-inventer avec les intéressés.

Ce chemin repose sur la volonté de poser les bonnes questions, d’être prêt à entendre les réponses et les appliquer. Et oblige à obtenir des réponses positives aux questions suivantes :

            - La/le chef d’entreprise est-elle/-il prêt(e) ? à lâcher son égo, son pouvoir ?

            - Les actionnaires sont-ils prêts à prendre le risque de cette transformation ?

Sans cela, il n’y aura pas de transformation possible.

 

Conseils pratiques

  • Commencer une transformation par une grand-messe visant à motiver les troupes est voué à l’échec
  • Il vaut mieux commencer cette transformation par une phase d’action silencieuse : agir sur ce qui est ressorti des réponses à la question « Qu’est-ce qui vous empêche de donner le meilleur de vous-même ? ». Les proclamations de foi viendront seulement ensuite.
  • Traiter le caillou dans la chaussure, avant de discourir sur la grande aventure : plutôt que de promettre quelque chose de merveilleux qui va sûrement être perçu comme irréaliste, il vaut mieux régler les petits problèmes qui polluent le quotidien des collaborateurs.

 

A garder en mémoire : toutes les transformations réussies ont répondu à 3 besoins fondamentaux de l’être humain:

  • égalité intrinsèque : partir du principe qu’à priori nous sommes tous égaux en droit
  • réalisation de soi
  • auto-direction : laisser les collaborateurs prendre les décisions qui les affectent.

 

Isaac termine son exposé par des exemples de transformations dans différentes organisations

            - Gore : initiative libérée

            - Airbus : potentiel créativité libérée

            - Sous-marin Nucléaire : auto-direction

 

Et en conclusion, Isaac nous livre la formule magique de la performance des entreprises:

G = iP2

avec

i : initiative

P : Potentiel

il y fallait bien une formule pour un public d’ingénieurs!

 

Références/Bibliographie

Stephen Covey : the 7 habits of highly successful people

Isaac Getz : Les Entreprise libérées BD / révéler les talents enfouis / Libre & Cie, quand la liberté des salariés fait le bonheur des entreprises / L’entreprise libérée / La Liberté ça marche

http://www.organisationslibérées.fr : annuaire d’entreprises libérées

http://liberteetcie.com : le site de Isaac Getz

 

Claude Bardy (P79)


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.