Actualités

Partager sur :
15 février 2021
Actualités

Intermines
[La Revue des Mines #511] "Après la vapeur, l'électricité et la robotique, voici venue l'heure de la donnée !"

Vue 440 fois

Nos voisins allemands ont forgé le terme d’industrie 4.0 pour identifier une nouvelle (r)évolution industrielle : après la vapeur, l’électricité et la robotique, voici venue l’heure de la donnée !

S’il est vrai que seul l’avenir nous dira s’il s’agit d’une révolution de la même magnitude que les 3 précédentes, il n’est cependant pas discutable qu’aujourd’hui le sujet monte en puissance dans l’agenda des dirigeants industriels. Ceux-ci pouvaient déjà voir les impacts de la data sur leurs offres de service ou sur leurs back-offices, pourquoi n’en serait-il pas de même pour leurs opérations industrielles ?

Aujourd’hui, le sujet accélère également à l’occasion des plans de relance post-covid, dans lesquels l’industrie 4.0 est vue comme un levier clé d’amélioration de la compétitivité des activités industrielles, devant permettre de renforcer la compétitivité de nos territoires. Et contribuer ainsi aux optimisations énergétiques nécessaires à atteindre nos objectifs nationaux et européens de réduction de notre empreinte carbone.

Ce dossier vise à rendre concrètes les transformations en jeu. Celles-ci sont bien sûr avant tout technologiques, mais appellent également à la formulation de stratégies d’entreprise adaptées, ainsi qu’à de nouvelles pratiques managériales. Par-delà l’entreprise, elles ont des conséquences sociétales qui dépassent l’agenda des industriels pour entrer également dans celui des politiques.

Sur les technologies, Charles-Henri Clerget (P10) explique en quoi le 4.0 est le résultat de la fusion de l’automatique et de l’informatique, s’inscrivant dans la continuité d’ambitions déjà formulées dans les années cinquante mais proposant également une évolution tangible de paradigme. Aymeric Préveral-Etcheverry (P09) nous fournit un exemple très concret d’application à la maintenance, sur laquelle sa start-up s’est illustrée.

Les entreprises doivent s’organiser pour exploiter au mieux ces nouveaux potentiels en fonction de leurs besoins : c’est pourquoi elles doivent définir une “stratégie 4.0” dont Pierre Skapski trace les grandes lignes, s’appuyant sur les résultats de ses travaux avec plus d’une dizaine de grands groupes industriels.

L’implémentation de ces nouvelles technologies s’accompagne d’évolutions managériales visant entre autres à faciliter leur appropriation par les équipes en place : c’est notamment pourquoi François Pellerin recommande le “Design du Travail” et Mario Le Glatin (DOCT. P18) les méthodologies de l’Agile, importées du monde du software. L’industrie 4.0 a enfin une portée sociétale : Olivier Lluansi (CM92) nous explique en quoi elle doit permettre de ralentir la désindustrialisation française, voire accélérer une réindustrialisation pouvant aider à redynamiser les territoires.

Afin de rendre aussi concrets que possible ces sujets, suivent des témoignages d’acteurs directs de cette transformation : Anthony Loy (P03) nous détaille comment Schneider Electric déploie le 4.0 dans l’ensemble des usines du groupe. Romain Bourgin (E93) propose ensuite un entretien croisé entre la direction de programme digital et un directeur d’usine du groupe Sanofi, sur l’enjeu de la transformation d’un point de vue opérationnel. Pierre Sonigo (N64) et David Hourtolou (N93) cartographient les risques propres à cette transformation.

Enfin, Matthieu Laude (P14) nous explique les ingrédients clés pour lancer cette transformation de son point de vue de jeune diplômé récemment arrivé en usine.

Informons d’emblée nos lecteurs que ce dossier ne saurait se dire exhaustif : le 4.0 est également à l’œuvre sur d’autres sujets, par exemple dans le fonctionnement de rôles clés tels que la Qualité, la Supply Chain ou le Sales & Marketing. Néanmoins, nous espérons que vous trouverez dans ces témoignages et réflexions quelques premiers éléments de compréhension de l’industrie 4.0 ainsi que des recommandations directement “activables” venant de praticiens de la transformation. Bonne lecture !

 

Dossier coordonné par JULIEN LEGRAND (P12) Industry 4.0 Program Manager – Saint-Gobain - julien.legrand@mines-paris.org 

Pour t'abonner à la Revue : https://www.inter-mines.org/fr/publications/la-revue-des-mines/presentation-18088 

Article en PDF extrait de la Revue dans "Documents" ci-dessous.

Documents




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.