Actualités

Partager sur :

Intermines
Carrières * Marion Jesu (N 2004) Coach nous parle de l'Échec

21 mars 2022 Actualités
Vue 186 fois

"Il n'y a pas d'échec, il n'y a que des expériences" revient à dire que "il n'y a pas de pomme, il n'y a que des fruits".

 

L'échec est une expérience de vie importante. En nier la définition et tout ce qu'il porte en lui, c'est se couper d'une grande opportunité d'apprendre et d'évoluer.
Le mot "échec" n'a pas à être banni, au contraire il doit est accueilli avec bienveillance et intérêt. Tous les scientifiques, inventeurs et chercheurs vous le diraient : on n'apprend pas forcément plus d'une expérience qui a fonctionné comme prévu.
La sérendipité est d'ailleurs la preuve qu'une expérience qui n'atteint pas son objectif permet de découvrir de nouvelles choses (chips, post-its, pénicilline).
Car il s'agit de cela quand on parle d'échec : ne pas atteindre un objectif.
Cela implique deux choses très importantes et positives :

  • Il y a un objectif en vue. Il est défini, il est projeté et peut-être même qu'il est construit de manière SMARTE (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réalisable, Dans le Temps et Respectueux de l'Environnement).
  • Il y a eu un essai de fait. Cela veut dire qu'une action a été menée, que de l'énergie a été impliquée dans une expérimentation. S'il y a échec, donc, cela veut dire que l'on sait vers où on veut aller et qu'on s'est
    mis en action pour y arriver. S'il y a échec, c'est qu'il y a eu tentative, que des hypothèses ont été testées
    et que des résultats ont été récupérés (oui, sinon comment savoir que c'est un échec ?).

    Ces résultats sont source d'apprentissage sur les paramètres de l'expérience, sur leur interdépendance, sur les options possibles.


Toute cette matière de résultats "qui n'atteignent pas l'objectif" sont des lumières pour mieux comprendre ce qu'il se passe quand on essaie et donc déceler de nouvelles manières de fonctionner.
Donc s'il y a échec, c'est qu'il y a une structure de chemin de base qui est posée et qui est donc totalement prête à être modifiée, soit dans la redéfinition de l'objectif (pour qu'il devienne toujours plus réaliste et atteignable) soit dans la manière envisagée de l'atteindre.
Il est donc important d'arrêter de stigmatiser l'échec comme un concept négatif.
L'échec c'est la preuve qu'il y a un objectif et que vous êtes en action pour l'atteindre. L'échec c'est la preuve que vous avancez dans la bonne direction.
Dans un CV, sur une carrière, les échecs ont tendance à être cachés et tus, alors qu’ils se révèlent être les témoins les plus valorisants de ce que vous êtes : quelqu’un qui sait fonctionner avec une vision et mettre en place une énergie déployée pour la réaliser.

 

Marion JESU (Nancy 2004) a créé en 2021  son entreprise d’accompagnement, de Coaching et de formations : «  Les Branches de Gwezenn ». Son champ d’activité couvre notamment les transitions de vie comme les gestions de carrière et les reconversions professionnelles.
Croyant profondément qu’un changement de regard sur son environnement est un pas de réconciliation avec soi-même, elle nous propose toujours un prisme de lecture différent sur le monde professionnel.

Suivez la sur son site : https://lesbranchesdegwezenn.jimdofree.com/




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.